Quelques miettes d’Histoire pour une Boulangerie

En 2017, Pascal et Sylvie Souci s’installent dans la Boulangerie du 2 rue de Chartres. En octobre, ils organisent, un dimanche, une matinée portes ouvertes pour que les Perrotins visitent leur établissement. Les visiteurs ont pu se rendre compte que nombre de boulangers, mitrons, apprentis et vendeuses s’y étaient succédé…
Un premier état des recherches permet de constater qu’en 1781, lorsqu’est établi le Terrier (registre descriptif des propriétés) du Duc de Penthièvre, Seigneur du Perray, un censitaire du nom de Pierre Philippe Cottereau, marchand boulanger de son état, paie la censive pour un ensemble bâti, comprenant cuisine, chambres, grenier, étable, poulailler, auquel s’ajoutent un jardin et un pré pour une surface de 64 perches (soit environ 2 500 m2), sis à l’angle de la grande Rue pavée et du Chemin du Perray à Montfort (actuelle Rue de la Breloque).
En 1822, dans le premier état des matrices du Cadastre Napoléonien, la parcelle 120, correspondant à cet ensemble est propriété de Pierre Alexandre Blouzet, boulanger, âgé de 26 ans et, en 1836, le premier recensement indique que ce dernier est encore en activité.
Les recensements à venir rendront compte de la succession des boulangers pendant les cent quatre-vingts années qui suivront :
1841-1846-1851-1856 : Charles François Louis Guerry, 25-40 ans, maître boulanger et marchand de vins, locataire, 1 ouvrier et 1 apprenti, logés.
1861 : Narcisse Alexandre Le Brun, 35 ans, boulanger (employé du précédent en 1856), 1 garçon boulanger.
1866 : une boulangerie, 1 boulanger et 1 ouvrier…
1872-1876-1881-1886-1891 : Léon Jules Maillard, 28-47 ans, boulanger, originaire de Rambouillet, 1 ouvrier boulanger, puis son épouse devient boulangère et il embauche ensuite 2 puis 3 garçons boulangers ou employé(e)s. Il cède son fonds de commerce et en 1896, on le retrouve rentier, veuf et remarié.
1896-1901 : Léon Delaunay, 30-39 ans, boulanger, originaire de Galluis, qui a épousé en 1892 Berthe Fedon, la fille du Maire, et qui exerçait déjà au Perray, 2 ouvriers.
1906 : Gustave Tripard, 49 ans, originaire de Lods dans le Doubs, a 2 ouvriers boulangers qu’il ne loge pas.


Une carte postale des années 1910


Une autre carte où apparaît la première boutique

1911-1921 : Henri Brebant, 42-52 ans, originaire de Chevreuse, loge 2 employés.
1926-1931 : Georges Leclerc, 28 ans, originaire de Mantes, et la boulangerie devient aussi pâtisserie.
1936 : Julien Maugé, 30 ans, originaire d’Orléans, installé au moins depuis 1934, puisque ses enfants sont nés au Perray à partir de cette date.
1946 : Joseph Marechal, 50 ans, femme et enfants travaillent comme employés de la boulangerie.
1954 : Daniel Fouquet, 47 ans
1962 : Jacques Dez, 34 ans
1968 : Michel Bourderon et Jacques Taillandier
1975 : Guy Miot
-> 2002 : Didier Lhoste
-> 2008 : Stéphane Piat
-> 2014 : Richard Cosemans


Photo prise à la Libération, le 23 août 1944