Paroles de jeunes élus du CMJ

Déjà 6 mois qu’ils ont été élus

Nous avons rencontré Elisa, Emma, Raphaël, Evane, Matéo, Flavien et Cléa, jeunes élus du CMJ.

Est-ce que ces 6 mois passés se sont déroulés comme vous le pensiez ou est-ce que vous avez eu des surprises (bonnes ou mauvaises) ?
Tous sont unanimes : ils pensaient que dès que leurs projets seraient décidés tout irait beaucoup plus vite. Mais rien ne s’est passé comme prévu.
– On avait demandé au département de participer à « Les Yvelines font leur cinéma » mais nous n’avons pas été retenus parce que cela avait déjà été fait 2 fois au Perray
– Nous avions un projet « Nos amis les animaux » et nous voulions faire des actions pour aider la SPA mais celles que nous avons contactées nous ont répondu qu’elles étaient déjà bien structurées et ne pouvaient pas nous intégrer dans leur fonctionnement.
Alors qu’avez-vous fait, avez-vous abandonné ces projets ?
– Non pas du tout, nous avons réfléchi à comment les mener à bien d’une autre façon. Nous allons bien proposer la séance de cinéma mais cela nous a obligés à passer par un autre biais que celui du département.
– Concernant notre projet « Nos amis les animaux » nous avons rencontré à St Arnoult des personnes qui recueillent les animaux de fermes abandonnés ou maltraités. Cela s’appelle « La Bergerie » et ils ont 90 animaux dans une ferme avec un terrain qui leur est prêté. Tout le CMJ va travailler avec eux le 22 juin.
Qu’est-ce que le fait d’être élus vous a permis de faire que vous n’auriez pas fait autrement ?
Cléa : monter des projets en plus dans une bonne ambiance. Je pensais que tout serait très stricte, très rigide mais non, on discute, on s’écoute et on rit aussi beaucoup. Il a fallu aussi prendre des rendez-vous, parler avec des personnes qu’on ne connaissait pas, j’ai eu l’impression de rentrer dans le monde des adultes.
Evane : Elle a raison, j’ai dû appeler les Food-trucks, envoyer des mails au département pour le cinéma, au début j’étais très intimidée mais je l’ai fait.
Matéo : j’ai pris confiance en moi, j’ai découvert ce qu’était l’AJP et le CMJ (je viens d’arriver au Perray et je suis au collège) et cela m’a permis de connaître d’autres jeunes du Perray et même des adultes puisque je vais me lancer dans un travail avec M. Lavadou de l’association « Agir pour notre Environnement ».
Emma et Elisa : nous nous sommes rendus compte de la difficulté de mettre en place un projet. Par exemple nous travaillons sur un autre de nos projets « mettre en place un tournoi de jeux vidéo », ce n’est pas simple.

Conclusion : Au bout de 6 mois les jeunes que nous avons rencontrés ont pris confiance en eux, ont appris à travailler ensemble et grâce à un travail d’équipe à trouver des solutions face aux difficultés rencontrées pour mener à bien leurs projets.

Déjà 6 mois qu’ils ont été élus

Nous avons rencontré Elisa, Emma, Raphaël, Evane, Matéo, Flavien et Cléa, jeunes élus du CMJ.

Est-ce que ces 6 mois passés se sont déroulés comme vous le pensiez ou est-ce que vous avez eu des surprises (bonnes ou mauvaises) ?
Tous sont unanimes : ils pensaient que dès que leurs projets seraient décidés tout irait beaucoup plus vite. Mais rien ne s’est passé comme prévu.
– On avait demandé au département de participer à « Les Yvelines font leur cinéma » mais nous n’avons pas été retenus parce que cela avait déjà été fait 2 fois au Perray
– Nous avions un projet « Nos amis les animaux » et nous voulions faire des actions pour aider la SPA mais celles que nous avons contactées nous ont répondu qu’elles étaient déjà bien structurées et ne pouvaient pas nous intégrer dans leur fonctionnement.
Alors qu’avez-vous fait, avez-vous abandonné ces projets ?
– Non pas du tout, nous avons réfléchi à comment les mener à bien d’une autre façon. Nous allons bien proposer la séance de cinéma mais cela nous a obligés à passer par un autre biais que celui du département.
– Concernant notre projet « Nos amis les animaux » nous avons rencontré à St Arnoult des personnes qui recueillent les animaux de fermes abandonnés ou maltraités. Cela s’appelle « La Bergerie » et ils ont 90 animaux dans une ferme avec un terrain qui leur est prêté. Tout le CMJ va travailler avec eux le 22 juin.
Qu’est-ce que le fait d’être élus vous a permis de faire que vous n’auriez pas fait autrement ?
Cléa : monter des projets en plus dans une bonne ambiance. Je pensais que tout serait très stricte, très rigide mais non, on discute, on s’écoute et on rit aussi beaucoup. Il a fallu aussi prendre des rendez-vous, parler avec des personnes qu’on ne connaissait pas, j’ai eu l’impression de rentrer dans le monde des adultes.
Evane : Elle a raison, j’ai dû appeler les Food-trucks, envoyer des mails au département pour le cinéma, au début j’étais très intimidée mais je l’ai fait.
Matéo : j’ai pris confiance en moi, j’ai découvert ce qu’était l’AJP et le CMJ (je viens d’arriver au Perray et je suis au collège) et cela m’a permis de connaître d’autres jeunes du Perray et même des adultes puisque je vais me lancer dans un travail avec M. Lavadou de l’association « Agir pour notre Environnement ».
Emma et Elisa : nous nous sommes rendus compte de la difficulté de mettre en place un projet. Par exemple nous travaillons sur un autre de nos projets « mettre en place un tournoi de jeux vidéo », ce n’est pas simple.

Conclusion : Au bout de 6 mois les jeunes que nous avons rencontrés ont pris confiance en eux, ont appris à travailler ensemble et grâce à un travail d’équipe à trouver des solutions face aux difficultés rencontrées pour mener à bien leurs projets.