Loading...
Histoire2018-11-08T16:53:09+00:00

Quelques mots d’histoire

Sous le règne de Louis IX (Saint-louis), naît de la route pierrée de Paris à Chartres, un nouveau village : “villa mora de Pereio in Aquilina”. Le 7 novembre 1242, Aubry, évêque de Chartres consacre l’église placée sous le vocable de Saint-Eloi. Solidement bâtie, elle a défié le temps !

Les habitants tireront leur subsistance de la culture des terres nouvellement défrichées et du commerce de la route qu’une foule innombrable de voyageurs pacifiques ou belliqueux, obscurs ou illustres, emprunteront au cours des siècles. Tous les rois de France depuis Saint-Louis, les deux empereurs, les présidents de la République, des chefs d’états étrangers ont traversé le Perray. Plusieurs s’y sont arrêtés : Louis XV, Louis XVI, Napoléon 1er. Seul, le Général de Gaulle, Président de la République a honoré la cité d’une visite officielle le 16 juin 1965.

Par trois fois le cours des évènements modifie le paysage du village et transforme son économie 

  • 1685 : creusement de l’Etang du Perray (Vauban), complément de la chaîne des étangs et rigoles voulue par Louis XIV pour alimenter en eau les bassins du château de Versailles. Cette exigence royale profite incidemment au Perray. La collecte des eaux stagnantes du plateau yvelinois assainit des terres marécageuses et les rend cultivables.

  • 1849 : la ligne de chemin de fer Paris-Chartres inaugurée le 5 juillet 1849, sonne le glas de la route et ruine son commerce. Avisés et réalistes, les perrotins saisissent l’opportunité de la construction d’une gare de marchandises pour en faire un centre d’acheminement par rail du bois débardé dans la forêt, de la pierre extraite des carrières de la région, de la paille et du grain des exploitations agricoles.

  • 1976 : déviation de la RN10 dans la traversée du Perray-en-Yvelines. Le déclin de la route n’aura été que temporaire. Dès le début du XXème siècle, l’essor de l’automobile lui fournit un regain d’activité. Non sans nuisances. L’accroissement étonnant du nombre de véhicules les rend intolérables. A son grand Dam, le Perray doit écarter sa génitrice, sa nourricière. Le 25 mai 1976, la déviation est mise en service. La venue de nouveaux habitants, l’équipement progressif d’une zone d’activité sauveront l’économie locale.

Retrouver les articles sur l’histoire du Perray

Découvrez l’exposition de cartes anciennes réalisées à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Plus d’informations sur l’histoire du Perray-en-Yvelines
Association HMPY (Histoire et Mémoire du Perray)
01 64 84 19 71 – 06 33 55 50 21
patrick.beguin@cegetel.net