Loading...
Armoiries2018-10-08T17:16:21+00:00

Armoiries

« Tiercé en pairle. En chef de gueules on rencontre de cerf d’or à dextre, aussi d’or à l’enclume de sable, brochant sur un marteau en pal, du même emmanché de gueules à senestre d’argent à trois flèches de sable mises en pal, bande et barre chargées d’un arc en fasce de gueules. L’écu timbré de la couronne murale d’or à trois tours crénelées et soutenu par deux branches de chêne de sinople englantées d’or croisées en pointe, en sautoir et chargées à leur croisement d’une coquille d’or »

Les éléments qui ont été retenus pour la composition de ce blason ont été empruntés aux attributs des Saints Patrons qui sont à l’origine de la fondation au XIIIème siècle de la paroisse du Perray, Saint-Eloi et Saint-Sébastien.

Le Blason a la forme d’un bouclier et des lignes peuvent le diviser en partitions. Trois pour le Perray: Tiercé en pairle, c’est-à-dire en Y, première lettre du mot Yvelines. Le chef est la partie supérieure, dextre la partie droite et senestre la partie gauche. Le champ du blason peut comporter différentes couleurs :

argent (blanc), jaune (or), azur (bleu), gueule (rouge), sable (noir), sinople (vert).

Chaque partie du blason peut être meublée de symboles divers dits pièces honorables :

E VIA ORTA

 

Le Perray est désigné au XIIIème siècle sous le nom de « Via nova de Pereio ou « Perretum » (chemin pierré, perray : pierreux), se trouvant sur l’ancienne voie romaine menant de Poissy à Orléans par Rambouillet et Ablis. Ces voies étaient pavées et souvent désignées comme « chemins parés » ou « chemins perrés ». L’inscription « E VIA ORTA » (née sous le signe de la route), figure en lettres noires sur un ruban de couleur blanche, placé « en pointe de l’écu ».